Actus Shopping Je m'informe !

Stand des permanences d’accueil des femmes victimes de violence

En ce moment

UN POINT D’ACCUEIL POUR LES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES AU CENTRE COMMERCIAL CARREFOUR K2 DE LORIENT

Retrouvez les permanences en galerie près du kiosque Compositeur d’Image :

MARDI de 14h à 18h

MERCREDI de 14h à 18h

JEUDI de 14h à 18h

Cette permanence ouverte depuis le 24 avril 2020 sera tenue jusqu’à la fin de l’année 2020.

Ce point d’information et d’accueil doit permettre aux femmes victimes de violences conjugales/intrafamiliales de trouver une écoute et des conseils pour répondre à leur situation. Un stand situé dans la galerie commerciale offre un premier contact, mais les personnes qui le souhaitent peuvent être reçues pour un entretien individuel et confidentiel.

La demande peut se faire à l’accueil de l’hypermarché ou par téléphone au 06 70 07 49 26

En Bretagne, dans le cadre des violences faites aux femmes, le nombre de plaintes sur la période de mars à juin en zone gendarmerie a augmenté de 14,38 % entre 2019 et 2020 (+20 ,29 % pour les majeures / -32,32 % pour les mineures). Si l’ensemble des interventions ne donne pas lieu à des procédures par la suite, il s’agit néanmoins d’une donnée significative.

Cette tendance à la hausse se traduit également dans le Morbihan en nombre d’interventions des forces de l’ordre durant la période de confinement :

– en zone police : + 48,4 % des troubles familiaux entre le 17 mars et le 11 mai 2020

– en zone gendarmerie : . mars : + 42,7 %

. avril : + 46,7 %

. mai : + 38 %

Afin de répondre à l’enjeu de protection des victimes, les services de l’Etat et les acteurs engagés dans cette démarche ont tout a été mis en œuvre pour leur venir en aide malgré les restrictions sanitaires, à travers le maintien des actions engagées dans le cadre du Grenelle de lutte contre les violences conjugales et par la mise en place de nouvelles mesures nationales telles qu’un numéro d’alerte par sms (114), une plateforme d’écoute des auteurs de violences, ou la possibilité de donner l’alerte en pharmacie.

En Bretagne, un point éphémère d’accueil pour les personnes victimes de violence a vu le jour grâce à l’engagement associatif du centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) et de la Sauvegarde 56 qui ont étroitement collaboré avec le centre commercial Carrefour K2, à Lorient.